Archives de tags | animal

Un joli succès pour l’expo

Les exposants ont bien travaillé tout au long de l’année pour nous permettre d’admirer leurs travaux. De bien jolies choses qui mériteraient beaucoup de photos, j’ai choisi quelques objets pour vous donner un aperçu du travail effectué par chaque participant.

Je vous présente en dernier plan notre personnage hybride « Talloulah » tout droit sorti du plus profond de nos imaginations… Chacun d’entre nous a apporté sa petite contribution pour donner vie à notre personnage, pour ma part, j’ai pris plaisir à travailler une main..

et voici quelques bricoles terminées!

Hier soir a été une soirée fructueuse car j’ai pu ramener à la maison pas mal d’objets totalement terminés!

En effet, le four de cuisson des émaux a été vidé et l’heure est venue de voir le rendu de mon travail. Je dois dire que je suis très contente car les engobes et l’émail apposés sur chaque objet me donne entière satisfaction.

Voici donc un aperçu avec quelques photos.

Je n’ai pas mis tout ce que j’ai ramené pour laisser la surprise lors d’un tout prochain article.

Alors, quelles sont vos impressions??

Tout d’abord voici mon petit pot « renard »

20150324_191126

Voici ensuite mon chouette « hibou » pour ma petite-fille!

20150324_191150

Et pour terminer, quelques photos du pot « cactus » commandé par mon filleul!!

20150324_191253 20150324_191241 20150324_191225

Petits pots rigolos

Les restes de terre me font toujours imaginer des petits objets rigolos. J’aime laisser mon imagination travailler et sans me prendre la tête créer quelque chose de simple. J’ai donc utilisé les restes d’argile pour façonner de drôles de petits pots.

Le premier représente deux têtes collées l’une contre l’autre. Je les ai confectionnées à partir de deux boules que j’ai modelées et creusées, j ai ensuite rajouté nez, bouche et oreilles puis j ai strié les cheveux et la bouche.

20141209_20490320141209_20485720141209_204839

Pour cet objet, j’ai procédé à un émaillage uniforme avant la seconde cuisson.

Le second représente une tête de renard. Pour celui ci, j’ai appliqué la technique des plaques. Une plaque d’argile de 2 cms d’épaisseur que j’ai appliqué dans un pot en plastique pour lui donner la forme d’un bol. Comme pour mon pot à cactus, j’ai bien lissé la terre à l’aide de mes doigts, puis avec une éponge bien humide pour avoir un travail lisse et net.

j’ai rajouté les oreilles fixées avec de la barbotine. Puis j’ai laissé sécher mon objet tranquillement. Lorsque la consistance de la terre l’a permis, j’ai démoulé le pot, et j’ai tracé les détails du visage à l’aide d’une pointe.

La partie colorée de mon pot est effectué avec de l’engobe, le reste est laissé tel quel pour obtenir après la cuisson la couleur naturellement blanche.

L’émail transparent sera appliqué après la première cuisson pour donner le brillant voulu et protéger l’engobe.

20150310_211458 20150310_211443

Le renard sans le corbeau

2013-05-30 12.05.33

Comme vous l’avez déjà constaté sur ce blog, j’aime beaucoup créer de petits animaux et les relooker de façon amusante.

Cette fois ci, pour faire honneur à notre patronyme relatif à ce croqueur de poules, j’ai mis en évidence le museau allongé de Maitre Renard.

Il est modelé en argile blanc et décoré à l’engobe.

J’ai déjà commencé par malaxer et évider une boule d’argile pour former le corps, puis une seconde boule est venue se positionner par dessus pour la tête. J’ai bien allongé la terre pour  le museau. Les oreilles, les babines, les yeux et le nez sont parties de petits morceaux de terre bien modelés et découpés selon les formes désirées. La queue est faite à l’aide d’un colombin collé et ramené sur le devant de Maitre Renard.

Le Corps et la tête de mon animal ont été vidés et collés entre eux avec de la barbotine.

J’ai laissé sécher une semaine mon petit renard sur l’étagère avant d’y apposer de l’engobe pour lui donner vie en couleurs.

L’engobe est, telle une peinture que l’on appose au pinceau, un revêtement très mince constitué d’argile délayée. L’engobe peut être colorée ou non. Contrairement à l’émail, l’engobe contient beaucoup plus d’argile dans sa composition. Il peut être appliqué  par pinceau, rinçage, aspersion, pistolet,  poire, trempage.. Pour cet animal, je l’ai appliqué au pinceau.

J’ai ensuite déposé l’objet au four pour la première cuisson, avant de l’émailler en transparent.

La seconde cuisson a marqué la fin du travail et le résultat obtenu m’a donné satisfaction.

Prise de tête

Pour cette sculpture, j’ai choisi d’utiliser du grès chamotté qui devient noir après la 2ème cuisson.

J’ai façonné une petite boule d’argile pour former le visage. Les orbites des yeux ont été creusés et une bille a été rajouté dans chaque creux pour former les pupilles. Le nez a été fait avec un rajout de terre auquel j’ai donné une forme allongée toute simple, les lèvres sont constituées de 2 petits boudins. Chaque rajout est collé avec de la barbotine. J’aurai pu terminer là mon ouvrage, mais pour lui donner un peu plus de fun, j ai voulu apposer des mains de chaque côté du visage. Celles ci cachent le travail effectué sur les oreilles que je n’ai pas oublié. Ne voulant pas en faire un petit homme chauve, j’ai caché le sommet du crâne avec un morceau de terre que j’ai tout simplement malaxé entre mes doigts pour l’aplanir et lui donner un semblant de forme de béret. Bien évident, j’ai vidé l’intérieur de la sculpture avant le séchage complet.

 

2013-12-03 20.44.05 2013-12-03 20.44.15

J’ai déposé l’objet à la cuisson une première fois, puis j’ai émaillé, d’une couleur brun sombre,  au pinceau. La deuxième cuisson a donné la couleur noire définitive à mon objet.

20150217_171915

Quelques détails de l’exposition

Voici tout d’abord mes poulettes colorées et émaillées.

IMG_2188IMG_2189

.

Elles sont toutes les 2 en grès et j ai utilisé pour les décorer de l’émail grès qui résiste bien à l’extérieur.

Voici ensuite le stand consacré à « la poule dans tous ses états »

IMG_2186 IMG_2187

Même si les délais étaient courts, entre l’imagination, la création, le séchage et les différents cuissons, j’ai apprécié de travailler sur ce thème donné.

Chouette un hibou!

J’ai fait il y a quelques mois un hibou que j’ai offert à ma petite fille de 12 ans. A sa demande, je me suis relancée dans la confection d’un autre modèle de hibou.
Le premier a été façonné en partant d’une grosse boule d’argile à laquelle j’ai donné une forme conique et un peu allongée. J’ai vidé l’intérieur de cette boule à l’aide d’une mirette. Puis j’ai modelé la partie haute pour lui donner une forme un peu moins large que le corps. J ai appuyé avec mes pouces pour enfoncer un peu les orbites et les yeux ont été rajoutés par 2 petites billes de terre que j’ai collé avec de la barbotine. J’ai ensuite placé les aigrettes qui sont des petites plumes en formes de cornes que seuls les hiboux possèdent. Les chouettes, contrairement aux hiboux, n’ont pas d’aigrettes. Pour faire ces petites « cornes » j’ai modelé un colombin ajusté également après griffage avec de la barbotine. Le bec a été confectionné avec une petite boule à laquelle j’ai donné la forme crochue voulue avant de la fixer.

Le modelage des colombins est une des plus anciennes et traditionnelles méthodes. Apparemment peu compliqué, elle nécessite pourtant une certaine pratique. Il faut en effet arriver à un rendu régulier, et pour cela le roulage est difficile.

Après avoir laissé sécher l’objet, j’ai passé de l’engobe sur les différentes parties de ce petit animal nocturne. Il est parti pour une première cuisson. Puis un passage en cabine pour un émaillage incolore, il est retourné sagement au four pour la seconde cuisson.

L’engobe est une argile liquide que l’on peut aisément colorer. C’est une des plus anciennes méthodes de décoration. Pour appliquer l’engobe, on le dépose en mouvements réguliers grâce à un pinceau. Une première couche un peu diluée est passée, puis une ou plusieurs couches pures sont parfois nécessaires pour donner une belle couleur aux objets.

Les émaux sont composés d’oxydes de métal et de fondants appliquées sur des glaçures cuites. Ils fondent à basse température et pénètrent dans la surface des objets, mais leur température de cuisson débute à environ 700°C.

On peut appliquer l’émail au pinceau, à l’éponge mais également au pistolet, on peut aussi agir par trempage ou coulage.

2013-10-31 11.13.43

Voici maintenant mon travail d’hier soir.

ce hibou est présenté de façon un peu plus ludique. Je suis partie d’une boule que j’ai modelé de la même façon. Puis j’ai creusé et étiré en les « déchirant » les orbites, j’ai rajouté les billes de terre pour les yeux et le bec. j’ai déchiré un peu d’ argile pour former les ailes et je les ai fixées par le même procédé avec la barbotine. Les pattes ont été modelées en partant de petits morceaux de terre. Je n’ai pas encore évidé mon hibou, Pour plus de facilité, je laisse la terre sécher quelques jours, ce qui évitera la déformation de l’objet en le creusant.

20150210_21145620150210_211501